salade de concombre

Le concombre

Le concombre a des propriétés antioxydantes… à condition de ne pas l’éplucher ! Les études montrent en effet que la peau du concombre contient des composés phénoliques ayant une légère activité antioxydante. Ça tombe bien, le concombre est cultivé avec peu de pesticides, le manger entier présente donc peu de risque pour la santé. Malgré tout, le potentiel antioxydant du concombre reste bien moins important que celui d’autres légumes comme le poivron, le brocoli ou le chou. Parce qu’il fait partie des légumes fréquemment consommés, le jus à base de concombre contribue donc aux apports quotidiens en antioxydants.

Le concombre cru (avec peau) est une source de vitamine K. Cette vitamine est nécessaire pour la synthèse (fabrication) de protéines associées à la coagulation du sang (autant à la stimulation qu’à l’inhibition de la coagulation sanguine). On la retrouve dans le jus de concombre qui joue un rôle dans la formation des os. En plus de se trouver dans l’alimentation, la vitamine K est fabriquée par les bactéries présentes dans l’intestin, d’où la rareté des carences en cette vitamine.

Le concombre cru (sans peau) et le cornichon à l’aneth sont des sources de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Avec 95 % de son poids en eau, le jus à base de concombre est idéal pour les personnes qui surveillent leur ligne. Il contient en effet très peu de calories et présente un indice de satiété très élevé.

La peau du concombre contient une protéine appelée peroxydase, présente également dans d’autres légumes comme le raifort. Or, selon une étude publiée en 2002, cette peroxydase pourrait réduire le cholestérol et les triglycérides et donc diminuer le risque de maladies cardiovasculaires. Elle aurait également des vertus anti-diabète par diminution du glucose sanguin et serait capable de protéger certains tissus de l’oxydation.
Si le concombre est parfois difficile à digérer, ce n’est probablement pas en raison de sa teneur en fibres (elle est faible) mais plutôt de la présence en son centre de graines d’autant plus coriaces qu’il est cueilli après maturité. Inutile donc de faire dégorger le concombre dans le sel pour améliorer sa digestibilité, cela ferait fuir une partie des minéraux. Retirer plutôt les graines centrales à l’aide d’une cuillère, ou mieux, choisissez les variétés hollandaises ou beit-alpha, qui eux, n’en contiennent pas.

A l’extracteur , le jus à base de concombre livrera toute sa saveur et tous ses bienfaits d’une manière plus facile à ingérer en grande quantité. L’extracteur épargnera l’effort de digestion et permettra à l’organisme de consacrer toute son énergie à distribuer ses enzymes et nutriments en fonctions des priorités et des urgences aux tissus , organes et fonctions en besoin de régénération.

Découvrez les bienfaits de vos fruits et légumes quotidiens

Titre

[roots_recent_products orderby= »date » order= »DESC » per_page= »6″ ids= »2307,1730,2731,2296″]